http://www.lexpress.fr/region/l-hommage-hypocrite-a-adrien-zeller_781999.html

Décédé samedi, l'ancien président de l'Alsace se battait pour renforcer les régions. Le gouvernement s'apprête à les affaiblir.

"Si on transforme les conseillers généraux en conseillers régionaux, ce sera pareil: ils défendront leur bout de territoire sans se soucier de l'intérêt général."

Jean-Marc Loos/REUTERS

"Si on transforme les conseillers généraux en conseillers régionaux, ce sera pareil: ils défendront leur bout de territoire sans se soucier de l'intérêt général."

Adrien Zeller est mort le 22 août et, comme de coutume, la classe politique lui a rendu un hommage unanime. Belle tradition républicaine, sans doute, mais teintée de la part de Nicolas Sarkozy et du gouvernement d'une totale hypocrisie. Car le président UMP de la région Alsace, plus que tout autre, incarnait un combat: celui d'une France décentralisée. Or, le projet de loi qui sera discutée cet automne au Parlement sur ce sujet prend... l'exact contre-pied des désirs de Zeller.

Une mesure, en particulier, symbolise cette régression: la création de "conseillers territoriaux", des élus siégeant à la fois dans les départements et les régions. "Un élu au lieu de deux, cela permettra à la fois des économies et de favoriser la coopération entre les collectivités locales", plaide le pouvoir. Sauf que Zeller en était convaincu: le résultat sera catastrophique. Il le clamait haut et fort: "80 % des conseillers généraux se contentent de surveiller les intérêts de leur canton, sans aucune vision départementale. Si on les transforme en conseillers régionaux, ce sera pareil: ils défendront leur bout de territoire sans se soucier de l'intérêt général."

Autant dire qu'il ne faudra pas compter sur eux pour définir, comme ils en ont la mission, une politique d'aide aux PME, un plan de formation... C'est pourtant la piste que s'apprête à suivre le gouvernement cet automne. Enterrant de facto le rêve de Zeller: voir, enfin, une France forte de ses régions.

http://monmulhouse.canalblog.com/